WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

11 AUDITION (1)

 AUDITION (1)

 

Note de l'auteur :

 

Au terme d'un très long trajet. Mary Philips a enfin pu entrer dans le building abritant « Starlight Music » et rencontrer l'homme qui sera dans trois ans son manager : Eric Raymond. Autre rencontre plus symbolique : Sa rencontré avec petit ami de Jem : Rio Pacheco ! Ayant enfin trouvé le bureau des Benton, elle se décide à frapper…

 

Jem and the Holograms, Kimber Benton, Mary Philips, Craig Philips and all caracters are a trademark of Hasbro, Inc. All rights reserved.

Copyright 2007 Hasbro, Inc

Copyright 1985-2007 Sunbow Productions, Inc

 

CHAPITRE 11

 

Ce n'est qu'en prononçant cette phrase que Mary prit soudain conscience de sa stupidité. Comment avait-elle pu croire un seul instant que des gens aussi occupé qu' Emmett et Jacqui Benton puissent s'intéresser à une gamine de 15 ans ? Déjà elle se raidissait, prête à entendre des rires et des moqueries. Mais rien ne vint. Au contraire, l'homme lui mit la main sur l'épaule et l'entraîna vers son bureau. Il l'invita à s'asseoir confortablement.

 

« Tu es venue passer une audition, dis-tu ? »

 

Mary rougit. Elle fait toujours ça lorsqu'elle est gênée.

 

« Oui. » Répondit-elle d'une toute petite voix. Elle aurait bien voulue se cacher dans un trou de souris.

 

La femme, qui n'avait pas prononcé un mot, vint rejoindre son mari.

 

« Je trouve cette démarche très sympathique, Emmett. Nous pourrions consacrer quelques minutes à cette jeune demoiselle. Qu'en penses-tu ? »

 

« Je suis entièrement d'accord. J'en ai assez de travailler sur les relevés de comptes. J'ai vraiment besoin de me détendre un peu. Mais avant cela, ma petite, parle nous un peu de toi. Où habites-tu ? Comment t'appelles-tu ? Pourquoi es-tu venue vers nous ? »

 

Mary garda le silence. Elle avait oublié ce détail : Evidemment elle ne pouvait rien révéler aux Benton au sujet de Craig ! Si jamais cela devait mal se passer ils pourraient se venger sur son frère et le virer ! D'autre part il lui est impossible de parler de Kimber… Que faire dans ce cas-là ? Mentir serait catastrophique…

 

« J'ai l'impression que tes questions embarrassent notre jeune amie, mon chérie. Laissons donc cela pour l'instant et revenons à des préoccupations plus immédiates. Tu dis vouloir passer une audition… Je vois que tu as une guitare… Tu pourrais en jouer pour nous ? J'aimerais voir ce dont tu es capable ! » Dit Jacqui en lui adressant un grand sourire.

 

Mary eut soudain l'impression de se retrouver devant la plus gentille femme sur terre. Il se dégage de cette personne une telle aura de gentillesse et de bonté. Elle ressemble à maman ! Sans qu'elle sache vraiment pourquoi, Mary eut soudain envie de prendre Jacqui Benton dans ses bras mais elle se retint… Ce serait puéril et franchement déplacé.

 

Après un bref coup d'œil à Emmet Benton, Mary se leva et sortit la guitare de sa housse. C'était le moment de vérité. Son cœur battait la chamade mais curieusement elle se sentait bien. Plus tard, elle comprendra que c'était l'adrénaline ! Mais pour l'instant elle n'eut pas le loisir de s'interroger davantage. Sous le regard bienveillant des Benton, elle résolut d'accorder sa vieille guitare. Vieille, oui mais elle accompagne Mary depuis ses 7 ans et ne l'a jamais trahi. Un vieille amie !

 

Sa main ne trembla pas lorsqu'elle gratta les cordes. Elle s'éclaircit la voix et doucement, très doucement, entonna sa chanson… « Harmonie ! »

 

-------------------------------------

 

Je m'appelle Mary Philips… Mais vous me connaissez mieux sous le nom de Stormer, membre du plus célèbre groupe de Rock des Etats-Unis : LES MISFITS ! C'est sur les conseils avisés de mon amie Kimber Benton que je prends la plume pour raconter mon histoire.

 

-------------------------------------

 

Tout le monde s'inquiète pour moi, mais je vais bien.

Les gens se demandent pourquoi je reste toujours seule,

J'aime chanter….

Chanter c'est toute ma vie !

Juste ma guitare…

Juste ma guitare et moi

En parfaite harmonie !

 

Les gens ne comprennent pas pourquoi je reste seule.

Mais je ne le suis pas !

J'ai ma guitare avec moi !

Ma guitare et la musique…

Mes deux seuls amis sur cette planète !

Juste ma guitare et moi

En parfaite harmonie !

 

Je m'appelle Mary

Et je vis pour la musique !

Je ne suis pas uniquement une musicienne, ni une chanteuse…

La musique fait partie de mon être,

La musique est en moi !

Ma guitare et moi !

Ma guitare et la musique !

En parfaite harmonie !

En parfaite harmonie !

-------------------------------------

 

La pièce s'emplit de la mélopée à la fois si douce et si triste de Mary. Le bureau des Benton était conçu de telle façon que les bruits et vibrations se répercutaient dans tout l'espace… Un model d'architecture ! Stormer n'avait qu'une simple guitare comme instrument mais cela ne l'empêcha pas d'avoir une réelle présence autant physique que vocale. Emmet et Jacqui se regardèrent, éberlués. Ils n'avaient jamais vu une fille si jeune et si douée. Si le temps le lui permet cette fille ira loin ! Pensa Jacqui. Etrangement, elle lui rappelait sa propre fille Kimber. Elles ont toutes les deux quelque chose dans la voix. Le regard qui pétille lorsqu'elles chantent. Une sorte de communion ! Impossible d'expliquer ça en terme précis… Il s'agit plutôt d'un feeling… Une sorte de transcendance avec la musique !

 

Heart Contact !

 

A peine Mary eut terminé sa chanson que Jacqui l'a prit dans ses bras. Elle pleure ! Se dit Mary, effrayée par ce geste étonnant de la part d'une femme si douce et si pondérée.

 

« Mon dieu, c'était tellement beau ! Tu as une voix magnifique, ma chérie ! Je suis sûre que tu deviendras une très grande chanteuse ! Merci de nous avoir fait partager ça ! »

 

« Je… De rien madame Benton. Répondit Mary tout gênée et contrite. Je n'ai fait que chanter, vous savez. Beaucoup de gens chantent comme moi, ou mieux que moi et… »

 

La tenant à bout de bras Jacqui plongea son regard dans celui de Mary.

 

« Non ! Si tu veux faire carrière dans la musique il faut te dire que tu es unique et que personne n'est meilleur que toi ! Il faut que tu t'endurcisses ! Le Showbiz est un monde impitoyable et pour survivre il faut mettre toutes les chances de son côté ! La confiance est absolument obligatoire pour réussir ! Tu m'entends ? »

 

« Oui madame Benton ! » Répondit elle doucement. Elle avait vraiment peur maintenant. Cette femme si gentille pouvait être aussi très dure ! Le portrait craché de sa fille Jerrica.

 

« Allons Jacqui. Cesse donc de la secouer comme ça ! Tu vois bien que tu lui fais peur ! »

 

Emmett Benton est venu au secours de la pauvre Mary qui, instinctivement, avait reculé vers la porte, prête à s'enfuir.

 

« Oh je suis désolé Mary. Je ne voulais pas t'effrayer ainsi. Je suis désolé mais tu vois pour survivre ici il faut parfois être dure ! Surtout avec les gens qui ont du talent ! » Ajouta Jacqui.

 

« Vous pensez que j'ai du talent ? » Elle n'en revenait pas. A part ses parents et Craig c'était la première fois qu'elle recevait un compliment venant d'une personne extérieure. Cela lui faisait chaud au c?ur.

 

« Bien sur ! Oh, tu as encore des choses à apprendre : Comme la respiration, ou quelques fausses notes mais tu es encore jeune ! Grâce à ta chanson je sais que tu t'appelles Mary, n'est-ce pas ? Quel âge as-tu au juste ? » Demanda Jacqui.

 

« 15 ans. »

 

« Bon, écoute moi : Reviens nous voir dans un an passer une nouvelle audition. D'ici là continue de t'entraîner tous les jours et si tout va bien nous pourrions rencontrer tes parents pour parler de ton avenir musical. »

 

Le seul énoncé de ses parents lui brisa le c?ur . Elle n'avait plus de parents ! Juste un frère qui s'occupe d'elle mais qui n'est jamais là. Elle se demanda alors comment aurait été la vie avec eux ? Mais ce n'était pas le moment d'y penser … Pour l'instant il faut répondre aux attentes de Madame Benton.

 

« Bien sûr Madame Benton. Il n'y a aucun problème. D'ici un an j'aurais progressé et je serais devenue meilleur ! Je vous le promets ! » Dit fièrement Mary.

 

« Bravo ma chérie. C'est exactement comme ça qu'il faut réagir. Oh, une dernière chose : Fais moi plaisir… Appelle moi Jacqui ! Tu n'es pas tellement plus âgé que moi… Je plaisante, bien sûr ! » Ajouta t-elle.

 

Ce fut au tour d'Emmett Benton d'intervenir dans la conversation. Mary eut enfin la possibilité de détailler en détail le père de Kimber. C'est un homme de grande taille aux cheveux châtains et portant des lunettes. Il y a un je-ne-sais-quoi de sérieux en lui ! Comme un ingénieur ou un physicien.

 

« Alors tu veux devenir chanteuse ? C'est très bien Mary. Il y a toujours de la place pour les jeunes talents ! Vois-tu mes filles sont aussi passionnées par la musique et veulent monter leur propre groupe de rock ! Elles répètent toute la journée alors je ne te raconte pas la cacophonie à la maison !!! Parfois je suis obligé de demander grâce ! »

 

Là-dessus il éclata de rire. Un rire énorme ! Un rire de mouette puissant qui résonne dans toute la pièce !

 

« Ah oui, Kimber m'a parlé de son groupe ! » Commença Mary qui regretta aussitôt d'avoir trop parlé.

 

Jacqui examina attentivement Mary qui se tortillait sur sa chaise.

 

« Tu connais ma fille ? Oh, mais attends une seconde : J'ai l'impression de t'avoir déjà vu … Tu es la fille qui déjeunait avec son frère au restaurant il y a trois jours, non ? Kimber m'a dit avoir rencontré une fille aux cheveux bleus et que vous étiez devenues très amies ! C'est bien toi, non ? »

 

« Oui, c'est vrai que connais Kimber et… nous sommes amie mais je vous en prie : Ne lui dites pas que je suis venue vous voir ! Elle risquerait de mal le prendre ! Vous comprenez ? » Implora Mary ;

 

Jacqui Benton sourit et lui caressa les cheveux d'un geste maternel. C'est fou ce qu'elle ressemble à ma mère ! Mêmes gestes, mêmes attitudes… Si ce n'était ses cheveux blonds ce serait son portrait craché !

 

« Ne t'inquiète pas Mary. Nous garderons ton secret, je te le promets ! Mais pour en revenir à ton audition je dois te dire que j'ai adoré ton interprétation. Cette chanson, c'est toi qui l'as écrite ? Elle est très belle. »

 

« Merci Madame Be… Jacqui. Vos compliments me font très plaisir mais j'aimerais avoir quelques conseils pour entrer dans le métier. Qu'est ce que je dois faire ? Comment réussir à faire mon trou ? Quels conseils me donneriez vous si, demain, je devais chanter sur scène ? »

 

-------------------------------------

 

Il y eut un court silence. Monsieur et Madame Benton fixaient la jeune fille qui s'était présentée à eux en déclarant vouloir passer une audition. Il y a une telle fougue et une si grande détermination chez elle. Jacqui Benton s'approcha alors de Mary et, lui posant la main sur l'épaule ; lui expliqua :

 

« Mary… Il faut que tu comprennes que le métier de chanteuse n'est pas si facile que ça. Il ne suffit pas de savoir bien chanter ni d'avoir du talent ! Il faut 50 % de souffrances, 40 % de talent et 10 % de chance ! Il faut savoir frapper à la bonne porte au bon moment ! Il faut bousculer les choses et se mettre en valeur ! Toi, par exemple, tu nous as donné un bel exemple en venant de ton propre chef frapper à notre porte ! C'est une démarche qui nous a plu ! Il faut que tu gardes cette audace et que tu profites du moindre créneau qui s'offre à toi ! C'est comme ça que tu réussiras à entrer dans le métier. »

 

« De plus, Continua Emmet Benton, une fois entrée dans le métier il faut encore y rester et ce n'est pas facile, petite ! Oh non ! Il faut lutter tous les jours pour ne pas se faire détrôner par les nouveaux ou les anciens chanteurs. C'est une lutte de tous les jours et il faut vraiment avoir des nerfs d'acier, tu peux me croire ! Ma femme et moi sommes installés dans le métier depuis longtemps et nous avons de gros problèmes actuellement ! Nous luttons au jour le jour. »

 

Mary prit un air sérieux qui surprit les Benton. Cette fille possède un réel talent de comédienne ! Qui sait ce qu'elle nous réserve encore comme surprise ? Se demanda Jacqui.

 

« Je vous remercie pour ces conseils mais je veux vraiment chanter ! Qu'importe que ce soit dans une grande salle ou un simple cabaret ! A capella ou avec une guitare devant un public qui apprécie mes chansons ! Je peux chanter dans un pub ou une petite salle ! Qu'importe si je deviens ou non une grande chanteuse … Je veux seulement chanter ! »

 

Elle prit une profonde inspiration et prononça cette phrase qui deviendra légendaire par la suite :

 

« CHANTER C'EST TOUTE MA VIE ! »

 



26/10/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres