WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

23 ECHEC

ECHEC

 

 Jem and the Holograms, Kimber Benton, Mary Philips, Craig Philips and all characters are a trademark of Hasbro, Inc. All rights reserved.

Copyright 2007 Hasbro, Inc 

Copyright 1985-2007 Sunbow Productions, Inc

 

CHAPITRE 23

 

Je m'appelle Mary Philips… Mais vous me connaissez mieux sous le nom de Stormer, membre du plus célèbre groupe de Rock des Etats-Unis : LES MISFITS ! Ceci est mon histoire… La mémoire fonctionne de façon curieuse : En relisant mes notes je revivais carrément les événements ! Un véritable bain de jouvence ! Pour être honnête il me reste encore beaucoup de choses à raconter et j'espère qu'un jour je pourrais poser mon stylo et dire « Ouf ! Ca y est ! J'ai terminé mes mémoires !!! » Mais ce jour n'est pas près d'arriver… Je le crains !

 

-------------------------------------

 

La nuit se passa sans problème pour Mary. Elle se réveilla en pleine forme : La discussion en demi-teinte d'hier avec Jacqui Benton et sa fille Kimber l'avait soulagé d'un poids énorme mais n'avait pas atténué cette sensation de trahison qu'elle ressentait depuis quelques jours. Mais elle s'en fichait ! Après tout la propriétaire de Starlight Music n'est pas sa mère ! Même si Mary devait reconnaître qu'elle l'avait beaucoup aidé à persévérer dans cette voie.

 

Après une bonne douche et un solide déjeuner, la jeune fille prépara ses affaires en vue du verdict final : Aujourd'hui elle allait savoir si, oui ou non, elle fera partie des Misfits !

 

Son frère ne partageait pas ce sentiment. Depuis le début il était contre cette idée. Cette Pizzazz n'apportera que des ennuis à Mary, Mais il savait aussi à quel point sa petite sœur est entêtée et rien ne la fera changer d'avis.

 

« Mary, tu es prête ? Nous allons bientôt partir ! Dépêche toi ! »

 

« J'arrive ! Lui répondit la Stormer. Juste le temps de peaufiner mon personnage ! » Et Mary posa délicatement la broche en forme de fleur sur le côté gauche de ses cheveux. Elle m'a toujours porté chance ! Espérons qu'aujourd'hui ce sera pareil !

 

Et quelques minutes plus tard, le couple embarqua dans la voiture nouvellement acquise et partit en direction de la Pension Gabor sous un ciel très nuageux.

 

« Je pensais qu'il faisait toujours beau en Californie ? » Remarqua Mary en levant les yeux aux ciel.

 

« Ce ne sont pas de vrais nuages, petite sœur. Ici il fait très chaud et souvent la pollution est à la hauteur de la température ! » Répondit Craig tout en surveillant la route.

 

« Tu veux dire que c'est un nuage de pollution ?  Elle soupira. Bientôt il faudra porter un masque à oxygène comme en Asie. Il faudrait que j'écrive quelque chose sur le sujet…. »

 

Joignant le geste à la parole elle nota quelque chose sur un petit calepin qui ne la quitta jamais. Comme tout artiste il lui arrivait d'avoir des idées dans les moments les plus surprenants et Mary tenait à tout écrire. Elle avait déjà une vingtaine de carnets.

 

« Ce ne serait pas une mauvaise idée, Mary. Il est temps qu'on s'occupe enfin d'écologie. » Craig avait un petit sourire moqueur. Il connaissait bien sa sœur et savait que parfois elle pouvait s'emporter sur des sujets qui lui tenaient à cœur…. Comme sa famille ou les problèmes de pollution.

 

« En parlant de pollution… Nous sommes arrivés à la Pension Gabor. » Enchaîna Craig.

 

Mary se contenta de lui jeter un regard noir tandis qu'il sonna à l'interphone. Aussitôt après une voix masculine, que Mary identifia comme étant celle du majordome qu'elle avait déjà rencontré.

 

« J'accompagne ma petite sœur « Stormer » pour son audition auprès de Pizzazz. » Répondit le jeune homme.

 

La grille s'ouvrit et la voiture glissa jusqu'au parking.

 

Mary mit pied à terre et contempla longuement la grande bâtisse. Elle respira longuement et monta les marches du perron.

 

Bonne chance, petite sœur… Songea Craig en allumant la radio. Il avait horreur d'attendre et grâce au ciel il avait acheté une voiture avec autoradio intégré. Pour passer le temps !

 

Mary sonna.

 

-------------------------------------

 

« Bonjour mademoiselle ! Cela me fait très plaisir de vous revoir. Veuillez entrer. »

 

Mary pénétra dans le hall. Rien n'avait changé depuis la dernière fois. Toutefois elle remarqua que des débris de vases jonchaient le sol. La jeune fille leva vers le majordome un regard interrogateur. Celui-ci haussa les épaules.

 

« Mademoiselle Gabor est de mauvaise humeur ce matin et il faut dire que la présence de cette… De Roxanne Pelligrini n'arrange pas les choses.

 

Il n'aime pas Roxy. Pouffa elle. Comment lui en vouloir ? Roxy n'est pas précisément le genre d'amie que j'aimerais avoir !

 

« Par ici, mademoiselle Gabor vous attend dans sa chambre. Vous connaissez le chemin ! »

 

« Bien sûr. Merci ! » Mary lui adressa un grand sourire et monta une à une les marches du grand escalier. Elle ne pouvait voir le majordome secouer tristement la tête.

 

« Pauvre petite demoiselle. Elle ne sait pas à quel point Miss Gabor est mauvaise ! » Puis, estimant sans doute que ce n'était pas là ses affaires il reprit ses occupations.

 

Enfin Mary arriva devant la chambre de Phylis Gabor plus connue sous le nom de Pizzazz, futur chef des Misfits.

 

Le cœur battant et consciente qu'elle jouait là sa vie, La jeune femme frappa à la porte.

 

« ENTREZ !!! »

 

La voix était sèche et cassante. On dirait que notre Pizzazz n'est pas de bonne humeur… J'ai intérêt à faire très attention.

 

Elle entra.

 

Pizzazz était allongé sur le lit, lisant les derniers magazine de mode tandis que Roxy se lançait à cœur perdu dans une des ses grandes conversations sans intérêt. En fait je l'apprendrais plus tard mais… Roxy ne sait pas lire ! Comment fait-elle pour conduire ? 

 

« Ahh Stormer ! Justement nous t'attendions. Ne reste pas planté là : Prends une chaise et assieds toi ! » Lança Pizzazz sans quitter des yeux l'article qu'elle lisait. Roxy ne dit rien et se contente de fixer la jeune fille d'un air narquois.

 

« Je n'irais pas par quatre chemins… Nous avons décidé de ne pas te prendre dans notre groupe ! » Acheva Pizzazz.

 

Le ton est net et sans équivoque. Mary ne bougea pas pendant un quart de seconde… Pour elle le monde venait de s'écrouler sous ses pieds. Un peu comme un coup de massue. Elle se força à respirer calment pour remettre de l'ordre dans ses idées et reprendre une contenance devant les deux filles.

 

« Pourquoi ? » S'entendit elle demander alors que sa voix venait de très loin. C'est à peine si elle pût la reconnaître.

 

« Tu as deux choses contre toi, petite : D'abord tu es mineure ! Nous allons commencer notre groupe dans pas très longtemps et nous aurons des choses importantes à faire comme des voyages et autres concerts. Tu n'as pas l'âge légal pour ça et nous n'avons pas envie de demander sans cesse la permission de ton frère… Ensuite tu n'as pas assez d'expérience ! J'avoue que tu joues très bien et ta voix n'est pas mal mais tu n'as pas le profil des Msifits ! Désolé ! » Expliqua Roxy.

 

C'est la première fois que Roxy parlait aussi longtemps. Cela aurait pu être amusant mais étant donné la situation Mary avait plutôt envie de pleurer.

 

« Je croyais que je faisais partie des Misfits d'emblée… D'ailleurs c'est moi qui ai trouvé le nom du groupe. Je n'arrive pas à croire une seconde que vous me faîtes ce coup là après tout ce que j'ai fait pour vous ! Vous… Vous m'avez déjà remplacée ? Comment avez-vous osé me faire me faire ça ? Vous n'êtes qu'une bande d'idiotes, immatures et stupides ! Je vous déteste toutes les deux ! »

 

Pizzazz et Roxy éclatèrent de rire. Furieuse, Mary s'élança dans le couloir en claquant la porte. Elle se heurta au majordome venu aux nouvelles.

 

« J'ai entendu crier et je… » Commença –t-il avant de s'interrompre : Mary pleurait. « Je suis désolé, mademoiselle Stormer. Je ne voulais pas que cela vous arrive mais je vous avais prévenu. Mademoiselle Gabor a un très mauvais fond ! Elle aime se moquer des autres et la présence de Mademoiselle Pellégrini n'arrange rien. Mais au fond peut être est-ce une bonne chose : Si vous aimez vraiment chanter, vous y arriverez sans son aide. »

 

La jeune fille essuya ses larmes et sourit. « Vous avez raison et je vous remercie pour vos paroles… Vous m'avez remonté le moral. Je vous adore ! » Et Mary prit le majordome dans ses bras.

 

« Allons, mademoiselle. Je pense que vous devriez rentrer maintenant. Allez vous reposer un peu et faites de nouveaux projets sans l'aide de Mademoiselle Gabor. »

 

« Oui, c'est ce que je vais faire. Je vous remercie encore et bon courage pour la suite. » Ajouta Mary en agitant le bras en guise d'au revoir. La tristesse était encore là mais semblait peser moins lourde maintenant.

  

-------------------------------------

 

« Te voila enfin ! Comment ça s'est passé, petite sœur ? » Demanda Craig en ouvrant la portière.

 

« J'ai échoué. » Dit simplement Mary en s'asseyant sur le siège passager.

 

« Quoi ? Cria Craig en se tournant vers sa sœur. Mais je croyais qu'il était convenu qu'elles te prennent d'office ? Que s'est il passé ? »

 

La jeune fille sentit que son frère allait exploser et tenta de la calmer.

 

« Elles m'ont dit que j'étais trop jeune et inexpérimentée. Cela a joué en ma défaveur. Je n'ai même pas pu leur montrer ma chanson ! »

 

« Pourtant Pizzazz savait que tu n'as que quinze ans ! Hurla Craig. Elle s'est fichue de toi cette sale petite gosse de riche ! Je vais la… »

 

« Non ! Je t'en prie, Craig, ne fais pas ça ! Tu ne feras qu'envenimer la situation et nous aurions des ennuis. S'il te plaît : Ramènes-nous à la maison ! J'ai besoin de réfléchir à la suite de ma carrière. » Implora Mary en posant la main gentiment sur le bras de son frère.

 

« Comme tu voudras, petite sœur. » Soupira Craig et la voiture démarra.

 

Pendant le trajet Mary ouvrit la portière et jeta sa broche en forme de fleur. Pour la première fois de sa vie, elle ne lui avait pas porté chance. Jamais plus elle ne le prendrait comme porte bonheur… Plus jamais ! *

 

Quelques minutes plus tard la voiture roulait à bonne vitesse. La jeune fille avait les yeux fermés et réfléchissait… Qu'allait elle bien faire maintenant ? Le voyage de son frère est pour la semaine suivante. Il fallait prendre une décision rapide.

 

« Je vais participer à des concours et chanter dans des pubs pour gagner de l'argent. Même si ce n'est pas très bien payé mais au moins j'aurais de l'argent pour la suite. » Dit soudainement Mary les yeux dans le vague.

 

JE VEUX CHANTER ! JE VAIS PROUVER QUE JE PEUX REUSSIR SANS AIDE ET REALISER MES RÊVES !

 

* Comme les fans de la série le savent, Stormer changera d'avis et cette petite fleur deviendra son emblème.



10/05/2008

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres