WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

7 HARMONIE

 

HARMONIE !

 

Note de l'auteur :

 

Nous en sommes déjà au chapitre 7 ! Vous allez d'assister au premier succès de Mary… Succès plutôt mitigé mais je vous en laisse la surprise. Pauvre Stormer ! Je comprends maintenant pourquoi elle est devenue si timide et si renfermée et cela malgré la présence et l'amitié de Kimber Benton : Il y a des blessures que le temps n'efface jamais ! Heureusement l'amitié est toujours là ! Nous en avons eu la preuve avec l'épisode « Un rythme endiablé » ! Ou en anglais « The bands break up » ! Un des meilleurs épisodes de la série. Je travaille toujours sur les personnages et je compte en introduire des nouveaux sous peu. Cela pour deux raisons : Le monde de Jem est déjà peuplé de nombreux personnages mais cela m'a plu de faire revivre les parents de Mary et Craig. La vie de Stormer est très intéressante et mérite d'être explorée à fond.

 

Jem and the Holograms, Kimber Benton, Mary Philips, Craig Philips and all caracters are a trademark of Hasbro, Inc. All rights reserved.

Copyright 2007 Hasbro, Inc

Copyright 1985-2007 Sunbow Productions, Inc

 

CHAPITRE 7

 

Je m'appelle Mary Philips… Mais vous me connaissez mieux sous le nom de Stormer, membre du plus célèbre groupe de Rock des Etats-Unis : LES MISFITS ! C'est sur les conseils avisés de mon amie Kimber Benton que je prends la plume pour raconter mon histoire.

 

-------------------------------------

 

Le moment de grâce étant passé notre jeune amie se dirige d'un pas traînant vers le prochain cours. Que va-t-il encore se passer ? La matinée avait été riche en événements. Seul le déjeuner avec son amie Kimber lui a redonné de l'énergie pour l'après midi mais maintenant qu'elle n'est plus là pour l'aider, Mary se sentait seule et désemparée. De plus, elle devait encore porter tous ses livres puisque personne n'avait eu la gentillesse de lui donner un sac.

 

« Il n'y a qu'un seul cours cet après-midi ! » Dit Mary en parcourant son emploi du temps. Un sourire vint illuminer son visage. « Le cours de musique ! Enfin un cours où je me sentirais à l'aise ! » S'exclama-t-elle ! Et sans prêter la moindre attention aux élèves qui chuchotaient sur son passage, elle gravit le grand escalier de fer pour se rendre à la salle de musique.

 

« Salle 201… Ah, ça doit être ici ! Il y a déjà du monde à l'intérieur. Je parie que la salle est immense. Le son doit être excellent ! »

 

Première déception : La salle est toute petite. Certes il y a peu d'élèves mais il suffit d'une quinzaine de personnes pour la remplir .

 

Deuxième déception : L'accoustique de la pièce est exécrable ! Comment peut on jouer dans un endroit pareil ? Bon… Après tout, Mozart n'était pas gâté non plus au début de sa carrière… .

 

En fait, Mary devait l'apprendre plus tard, le cours de musique est facultatif. Ce qui explique le nombre restreint d'élèves. Le professeur arriva enfin, transpirant, tenant dans sa main une guitare sèche que Mary identifia comme étant de la pure camelote.

 

« Je vois que nous avons une nouvelle élève. Dit il en s'asseyant. Pouvez-vous vous présenter, mademoiselle ? »

 

« Je m'appelle Mary Philips. Je viens d'emménager à Los Angeles avec mon frère Craig. Je suis originaire des Etats-Unis mais je vivais en Angleterre. J'aimerais devenir chanteuse plus tard ! »

 

Le professeur sourit. Mary ne savait pas comment le prendre ! Etait-ce un bon signe ? Cet homme dont elle s'est moquée il y a quelques instants semble être quelqu'un de bien. Méfiance… L'expérience lui a prouvé qu'il y avait de vrais hypocrites dans ce lycée. Peut être est ce excessif mais Mary se méfiait de tout le monde. A première vue le professeur ne payait pas de mine : Très grand et maigre, il était presque chauve et portait de grosse lunette. Seul son sourire pouvait le rendre sympathique.

 

« Eh bien Mary. Peut être pourrais tu nous jouer quelque chose ? J'ai toujours beaucoup d'admiration pour les personnes qui rêvent de devenir chanteur. C'est si rare de nos jours. Tu sais jouer de la guitare ? Allons ne sois pas timide ! Je suis sur que tu sauras te débrouiller ! »

 

-------------------------------------

 

La future Misfits ne savait comment réagir. Elle était prise à son propre piège. Maintenant elle ne pouvait plus reculer : C'est quitte ou double ! Lentement la jeune fille se leva et prit place à côté du professeur. S'emparant de la guitare elle se mit à jouer quelques accords pour la tester. A sa grande surprise le son était doux et harmonieux. Une erreur de plus ! Ne sachant quoi jouer, elle opta pour une chanson simple : «Harmonie ! »

 

Mary ferma les yeux. Elle essaya de visualiser chaque parole de la chanson. Sa main parcourut la guitare et une douce mélopée résonna dans toute la pièce. Elle décida de profiter au maximum de ce moment de liberté en se lâchant complètement.

 

Et Mary chanta.

 

Une voix douce et chaleureuse. Une fille si jeune qui possède déjà une voix si pleine et mélodieuse. Le professeur et les élèves restèrent muets de stupeurs. Comment est il possible qu'une fille de cet âge puisse chanter comme ça ? Certes il y a encore des progrès à faire mais le talent est là ! Indéniablement !

 

Imperturbablement Mary, qui allait devenir Stormer, continua de chanter. Elle connaissait cette chanson par cœur pour l'avoir chanté plusieurs fois. En fait c'est sa propre mère qui le lui a appris. La mère et la fille adoraient chanter ensemble ! De là vient sûrement sa passion pour la chanson. Malheureusement ses parents devaient mourir quelques mois plus tard dans un accident de voiture.

 

Tellement de souvenirs remontent à la surface. Des larmes coulèrent sur ses joues. Mary ne pouvait pas s'empêcher de pleurer. Un chagrin mêlé de joie ! Il n'y a rien de plus beau que la chanson ! C'est cela le vrai secret d'une chanson : Faire naître des sentiments grâce à sa voix.

 

Les dernières notes s'évanouirent dans l'air tels des papillons et la voix de Mary se fit plus douce jusqu'à disparaître. Pendant de longues secondes il n'y eut que du silence puis le professeur se leva et applaudit. Il était le seul ! Mary se leva et salua comme le lui a appris sa mère. « Tu dois toujours saluer ton public, Mary ! Même et surtout s'il n'a pas aimé ! Cela fait partie du métier ! »

 

Fatiguée mais heureuse la jeune fille promena son regard autour de la salle. Elle fut surprise de voir les visages furieux des autres élèves. Que se passe-t-il ? Pourquoi m'en veulent-ils autant ? Décidément, quoi que je fasse ça se retourne toujours contre moi ! Grommela Mary en rejoignant sa place.

 

« Bravo Mary ! C'était vraiment très beau ! Tu as encore des progrès à faire… Notamment au niveau de la respiration mais tu deviendras une grande chanteuse ! »

 

Elle rougit. A part Craig et sa mère, personne ne lui avait fait de tels compliments. C'est si rare ! Enfin un deuxième point positif dans ma journée !

 

« Si tu es d'accord, tu viendras me voir de temps en temps et j'essayerais de t'apprendre quelques ficelles du métier. Vois tu, j'aurais pu, moi aussi, devenir un grand chanteur mais mes parents m'ont forcés à trouver un travail qui rapporte plus ! Ils ne voulaient pas que je devienne un saltimbanque ! » Le professeur fit une courte pause « Mais toi, tu as un talent immense que si tu le travailles tu deviendras une grande chanteuse ! »

 

Cette fois les élèves étaient furieux. Certains étaient blêmes, d'autres rouges de colère. De la jalousie ? Mais oui, parfaitement ! Dans certaines classes il existe un petit groupe qui entend bien régner en maître absolu ! C'est le cas pour le cours de chant. La venue de cette petite pimbêche a tout chamboulé ! Mais ça ne se passera pas comme ça ! Cette petite idiote va regretter de nous avoir mis en colère !

 

La sonnerie se fit entendre. Grâce au ciel cette journée de fou était enfin terminée ! Mary va pouvoir rentrer chez elle et se reposer un peu. C'est à peine si elle remarqua les sourires mauvais des autres élèves tandis qu'elle se leva pour saluer le professeur. Elle devra se méfier d'eux ! En d'autres termes, Mary venait encore de se faire des ennemis ! Ah la vie était si simple en Angleterre !  

-------------------------------------

 

Traversant la cour, elle se demanda à quelle heure terminait son amie Kimber. « J'aurais du le lui demander ! Quelle idiote je fais ! Enfin, je serais quitte pour prendre le bus ! »

 

Sortir du lycée lui procura beaucoup de plaisir ! Ah il était loin derrière elle cet endroit maudit qui lui a causé tant de problèmes ! Fini les cours ! Vivement la maison pour que je puisse reposer mes bras ! Les livres sont lourds ! Je comprends maintenant ce qu'on entend par « le poids de la connaissance !

 

« Je me demande si Craig est rentré ? Je crois qu'il devait rencontrer les parents des Kimber avec son groupe… Je souhaite que tout ce soit bien passé. D'un autre côté si nous devions rentrer en Angleterre… Je ne serais pas contre non plus ! » Murmura Mary en descendant la grande avenue. L'arrêt du bus n'est pas loin mais j'ignore tout de l'horaire. Avec ma chance je vais attendre des heures avant de rentrer. »

 

Toute à ses réflexions, elle ne remarqua pas le groupe d'élèves qui la suivait de près. Si elle avait tourné la tête, peut être aurait elle reconnue les élèves de sa classe de musique ? Peut être aurait-elle compris qu'ils voulaient se venger d'elle en lui donnant une sévère correction ! Peut être… Peut être ! Contrairement à ce que pensait Mary, elle avait bel et bien une fée qui veille sur elle. Et si elle n'avait pas déjeuné la veille à ce restaurant précis, elle n'aurait pas rencontré cette fille aux cheveux verts si excentrique et colérique. Pourtant cette rencontre allait aujourd'hui lui sauver la vie.

 

« Hey ! Stormer ! »

 

Ce nom éveilla quelque chose dans l'esprit de la jeune Philips mais quoi ? Puis soudain tout lui revint en tête : Stormer est le nom qu'elle s'était choisi pour se présenter à…

 

« Alors ! On ne dit pas bonjour aux amies ? » Poursuivit la voix.

 

Toujours incrédule, Mary ouvrit de grands yeux. Elle venait enfin de reconnaître la fille aux longs cheveux émeraude qui la regardait, goguenard.

 

« Pizzazz ! S'exclama elle. Tu es la fille que j'ai rencontré hier soir ! Celle qui voulait former un groupe de rock et qui voulait me faire passer une audition ! »

 

« Tout a fait ! Je vois que tu as bonne mémoire. Je t'ai vu sortir du lycée et je me suis dit que c'était l'occasion de parler un peu. Viens ! La voiture de mon père est juste là, au coin ! Je te ramène chez toi ! »

 

« Je ne sais pas si je dois accepter ! Mon frère serait furieux et… » Commença Mary embarrassée.

 

« Oh allez ! Laisse tomber ton frère ! Je te ramène juste chez toi ! Je ne vais pas de dépouiller ! D'abord je suis riche ! Quel besoin aurai-je de te voler ? Surtout des vêtements pareils ! » Ajouta elle en reniflant de mépris. De plus, je te vois mal rentrer chez toi les bras chargés de bouquin comme ça ! Ton lycée n'a pas les moyens de prêter des sacs aux élèves ? »

 

Mary rougit et s'inspecta de haut en bas. Elle ne voyait pas ce que Pizzazz voulait dire. Elle était très bien habillée selon son propre avis. Mais son cerveau fonctionnait en roue libre et la jeune fille décida d'accepter son offre en partie pour ne pas la blesser et surtout pour soulager ses bras.

 

« D'accord ! J'accepte ta proposition Zzazz. » Répondit elle en souriant.

 

Zzazz. Un simple diminutif lancé comme ça dans la conversation mais qui, plus tard, prendra une grande signification. Toutes les Misfits l'appelleront désormais ainsi ! Mais pour l'instant aucune des deux filles ne savaient encore qu'elles joueraient ensemble et c'était de loin le cadet de leurs soucis. Devant le groupe d'élèves, rendus furieux que leur cible puisse leur échapper, les deux amies marchèrent quelques instants pour se retrouver devant une superbe Cadillac noire.

 

« Alors ? Comment trouves tu ma voiture ? » Demanda fièrement Pizzazz.

 

« Whaou ! Elle est chouette ! Et tu as un chauffeur en plus ? Tu dois être très riche ! »

 

« Ouais… Papa ramasse de l'argent à ne plus savoir qu'en faire ! Monte et dis moi où tu habites ! »

 

Une minute plus tard la grosse voiture se mit en branle. Le chauffeur est un conducteur confirmé et slalome entre les nombreuses voitures. Il faut dire que cette ville est très fréquentée ! Surtout par les touristes ! Confortablement installées Mary et sa nouvelle amie restèrent silencieuses. La jeune fille aux cheveux bleus savait que Pizzazz voulait lui poser une question mais qu'elle hésitait. Enfin Pizzazz se pencha vers elle et lui dit simplement :

 

« Tu sais Stormer… Hier lorsque je t'ai dit que je voulais monter un groupe de rock j'étais très sérieuse. Je ne sais pas de quoi tu es capable mais tu m'as dit être musicienne, hein ? Très bien ! Tu es la personne que je cherche ! Mais avant j'ai une question importante à te poser… »

 

Mary retint son souffle, s'attendant au pire.

 

« ES-TU TOUJOURS PARTANTE POUR REJOINDRE MON GROUPE ? »

 



29/06/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres