WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

16 LE DESTIN DE MARY PHILIPS

LE DESTIN DE MARY PHILIPS ! (2)

 

Note de l'auteur :

 

Beaucoup de temps s'est écoulé depuis les chapitres 14, 15 et 16 ! J'en suis le premier désolé mais j'ai été très occupé. J'ai décidé de m'y remettre tout doucement en relisant d'abord les anciens chapitres et en corrigeant les erreurs. C'est très difficile d'expliquer comment on écrit. Surtout une fanfiction... Qui est, pour certaines personnes, un simple exercice de style, un passe-temps ! Je peux vous dire que j'en ai passé du temps ! Houlalala !!! Ce chapitre est légèrement plus court que les autres mais contient des éléments intéressants ! Vous en saurez un peu plus sur Craig Philips et la relation qu'il entretient avec sa sœur.

 

Jem and the Holograms, Kimber Benton, Mary Philips, Craig Philips and all characters are a trademark of Hasbro, Inc. All rights reserved.

Copyright 2007 Hasbro, Inc

Copyright 1985-2007 Sunbow Productions, Inc

 

CHAPITRE 16

 

Je m'appelle Mary Philips… Mais vous me connaissez mieux sous le nom de Stormer, membre du plus célèbre groupe de Rock des Etats-Unis : LES MISFITS ! Ceci est mon histoire…

-------------------------------------

 

«  Mary ? Mary, réveille toi espèce de marmotte ! »

 

« Hmmm… Qu'est-ce que c'est ? » Marmonna la jeune fille dont seuls les cheveux bleus dépassaient de la couette.

 

« Mary, je te rappelle que tu as des choses à faire ce matin comme aller rendre tes bouquins ! Allons, réveille-toi et viens prendre ton petit déjeuner ! »

 

La jeune fille resta dans le flou quelques secondes. Elle ne savait plus où elle était et de quels bouquins parlait son frère puis ce fut le déclic. Etirant ses bras endoloris par les derniers événements Mary quitta son lit douillet pour replonger dans ce monde gris et triste.

   

Tout en grognant, elle entra dans la cuisine. Son frère s'occupait de la vaisselle. Elle avala son déjeuner et s'engouffra dans la salle de bain. Il lui était impossible d'avaler le moindre aliment tellement son estomac était noué. Rendre les livres ne devrait être qu'une simple formalité mais l'audition…

 

Elle semble avoir oublié sa dispute d'hier soir… Songea Craig. Mais il savait que sa petite sœur pensait à Kimber et qu'elle se sentait coupable. Une simple petite dispute entre filles ! Conclut le jeune homme en haussant les épaules. Rien de grave ! Mary est forte et s'en remettra. Pour l'instant il faut qu'elle pense à son audition ! C'est le plus important !

 

« Craig ? » Le jeune homme sursauta. Tiré brutalement de ses pensées, il se retourna vers sa petite sœur d'un air interrogateur.

 

« Je suppose qu'on va encore prendre le bus ? » Ironisa la jeune fille. Craig remarqua la petite fleur rouge et or posée délicatement sur ses cheveux bleus et se demanda alors d'où venait cette nouvelle manie. Ma sœur essaye de se trouver une nouvelle personnalité. Toutes les adolescentes font ça ! Je ne sais pas pourquoi mais ça m'inquiète un peu ! Peut être parce que je vois grandir sous mes yeux celle qui restera ma petite sœur pour toujours…

 

« Eh oui, Mary ! Mais je te promets que j'irai acheter notre nouvelle voiture cet après midi pendant ton audition ! A propos, tu es prête ? Tu as tout ce qui te faut ? Comment te sens-tu ? N'oublie pas ta guitare et tes partitions ! »

 

Stormer rit franchement et passant ses doigts dans ses longs cheveux frisés elle répondit d'une voix assuré.

 

« Ne t'inquiète pas pour moi, Craig ! Tout ira bien ! Et si jamais ça se passait mal, il y aura toujours d'autres choses à faire ! Los Angeles est grand, tu sais ! Ce ne sont pas les groupes qui manquent ! »

 

A demi rassuré par le raisonnement de sa sœur, le jeune homme finit sa vaisselle tandis que Mary alla choisir avec soin les chaussures qu'elle allait porter. Il faut que tout soit impeccable !

 

J'espère que tout ira bien. Mary à beau dire… Je m'inquiète énormément pour elle. J'aurais peut être du la laisser en Angleterre avec ses amies. Songea Craig.

 

-------------------------------------

 

Cinq minutes plus tard les Philips remontaient la rue en direction de l'arrêt de bus. Mary connaissait bien cet endroit et ressentait encore l'excitation de son audition chez les Benton. Les choses se répètent inlassablement pensa la jeune fille en s'asseyant sur le banc. Il faut croire que nous sommes condamnés à toujours faire les mêmes choses…

 

« Nous avons de la chance, Mary : Le bus passe dans deux minutes. Ton sac n'est pas trop lourd ? Et ta guitare ? Tu peux la porter ? »

 

« Non, tout va bien Craig mais je te remercie de t'inquiéter ainsi. J'aurais bien voulu avoir un sac aussi il y a deux jours à la rentrée des classes. Tu ne peux pas savoir combien ces fichus bouquins peuvent être lourds ! »

 

Craig serra les poings. « Ah oui, j'avais oublié cette histoire… Quand je pense qu'ils t'ont forcé à porter à bout de bras ces livres toute la journée ! J'adorerais avoir une petite discussion avec cette directrice ! »

 

« Craig ! Mary fronça les sourcils. Tu m'as promis de rester tranquille ! »

 

« Ne t'inquiète pas, petite sœur : Je resterais tranquille. » Il essaya de sourire mais le cœur n'y était pas et il se contenta de siffler en attendant le passage du bus.

 

Heureusement, aux Etats-Unis, les horaires des bus, trains ou métro sont respectés et une minute plus tard le couple prit place dans autocar qui roula à vive allure. Secoués, bousculés, les Philips essayaient tant bien que mal de s'agripper pour éviter de tomber mais au bout d'une dizaine de minutes Craig devint furieux. Mary craignait qu'il ne perde patience et se mette à frapper le conducteur. Mais le jeune homme croisa les bras se renfrogna dans son siège.

 

Le voyage commence mal ! Songea la jeune fille en serrant sa guitare contre elle. Jetant un coup d'œil au dehors elle reconnut l'avenue qui conduisait à Starlight Music et se sentit soudain triste. Elle aurait tellement voulue revoir Jacqui ! Lui dire bonjour, lui confier ses problèmes et ses angoisses… La mère de Kimber et Jerrica est tellement gentille ! Les avenues défilent ! Dans quelques minutes nous nous arrêterons devant mon ex-lycée. Le lycée que je ne reverrais plus ! Grâce au ciel la vie ne nous apporte pas que des problèmes !!

 

Sentant l'angoisse de sa sœur, Craig lui mit la main sur l'épaule pour la réconforter. Durant toutes ses années le jeune homme a essayé de remplacer ses parents mais force est de constater que personne ne peut remplacer un père et une mère… De plus, totalement occupé par sa carrière il n'était pas assez présent à la maison. Mary a du en souffrir… Mais que pouvais-je faire ? Il me fallait un travail permanent pour pouvoir subvenir aux besoins d'une adolescente ! Je suis désolé Mary !

 

Le bus fini par s'arrêter, brutalement, devant le lycée tant redouté.

 

C'est ici que j'ai rencontré Pizzazz pour la seconde fois et qu'elle m'a raccompagné en voiture l'autre jour. Le temps passe si vite ! Les événements s'enchaînent à la vitesse de l'éclair, c'est incroyable !  Pensa t-elle en descendant la rue pour se retrouver devant un grand bâtiment. Rien n'a changé : Toujours cette impression de froid ! Ce lycée à du être une prison à une autre époque…

 

L'étrange couple franchit la grille d'entrée.

 

-------------------------------------

 

Toujours cet immense couloir et ces escaliers de fer partout. Ca ressemble de plus en plus à une prison ! C'est pire que dans mes souvenirs… Connaissant le chemin, les deux Philips traversèrent une grande passerelle pour se rendre au bureau des livres. « Inutile d'aller voir la directrice… Cela ne ferait que rendre les choses plus difficiles ! » Lui avait dit Craig. La jeune fille avait tout de suite approuvé et ensemble ils se mirent en route.

 

« C'est ici. » Indiqua Mary en frappant trois coups brefs.

 

Silence.

 

Elle insiste

 

« Entrez ! »

 

La jeune fille ouvrit la porte et pénètrent dans la salle. Une femme d'un âge certain leva à peine les yeux vers le couple tout occupée qu'elle était à vérifier l'état des livres qu'on lui avait remis. Lorsqu'elle aperçut Mary, un étrange sourire vint étirer ses lèvres. D'un geste elle ordonna à la jeune fille de déposer ses livres et, vérifiant que ses lunettes se trouvaient bien sur son nez, ouvra chacun des livres et les feuilleta. Dans un autre lieu et avec d'autres personnes ce soin maniaque les aurait vexé mais Mary avait prévenue son frère qu'on chercherait à les mettre mal à l'aise et qu'il fallait à tout prix garder son calme.

 

Au bout d'une dizaine de minutes, qui parurent une éternité, la femme referma les livres et se contenta d'un bref commentaire.

 

« Les livres sont en bons états ! Vous pouvez partir ! »

 

Le jeune homme était au bord de l'apoplexie et, craignant sans doute une réaction vive de sa part, Mary le prit par le bras et l'entraîna hors de la salle.

 

« Je n'ai jamais vu une femme pareille ! » Gronda Craig.

 

« Je t'ai dit qu'ils essaieraient de nous briser mais ça n'a pas marché ! Je suis libre maintenant ! Viens, mon frère, allons déjeuner ! J'ai faim et je voudrais reprendre mes esprits avant de passer mon audition »

 

« Très bien mademoiselle Philips. Vos désirs sont des ordres. » Répondit il se courbant. Sa sœur avait reprit des couleurs et semblait plus heureuse. Ensemble, ils quittèrent l'enceinte de l'école. La jeune fille ne put s'empêcher de ressentir comme un soulagement mais aussi une petite déception : C'est tout ? C'est déjà fini ? Et moi qui m'attendais à quelque chose de plus difficile… Une bagarre avec la directrice, par exemple ! Voici une bonne chose de faite ! Mais une autre épreuve m'attend maintenant !

-------------------------------------

 

Une vingtaine de minutes plus tard, nous retrouvons nos deux amis déjeunant tranquillement à la terrasse d'un restaurant. Tous deux avaient bon appétit et discutaient joyeusement. La jeune fille a l'air heureuse malgré son audition prochaine et le jeune homme joue négligemment le pitre dans l'espoir, sans doute, de distraire sa jeune sœur.

 

«  Dès que je t'aurais déposé chez Pizzazz j'irais chez un concessionnaire pour acheter notre voiture ! Alors, comment te sens-tu Mary ? »

 

« Bien mieux, merci ! Je suis en pleine forme et prête à relever n'importe quel défi ! Assura la future Stormer. Toutefois… Elle fit une courte pause. Tu es sûr que ça ne te dérange pas que j'essaye d'intégrer ce groupe ? Je sais que tu n'aimes pas beaucoup Pizzazz et… »

 

« Allons, allons ! Craig lui prit la main affectueusement. Si tu veux rejoindre ce groupe… Les Misfits ! C'est ton droit, petite sœur ! Même si je n'aime pas beaucoup les manières de cette fille ! Je t'en prie : Fais très attention à toi ! Ne la laisse pas t'utiliser ! »

 

Mary sourit. Plusieurs fois déjà son frère l'avait mit en garde contre Pizzazz. Ca ne fait que la dixième fois aujourd'hui ! Soupira-t-elle. Tellement absorbée par son frère que Mary ne remarqua les deux filles qui se dirigeaient vers elle d'un pas ferme. Arrivé à sa hauteur, la plus grande des deux l'apostropha :

 

« Regardez qui est là ! Ne dirait-on pas la grande chanteuse ratée : Mary Philips ! »

 

Les Philips se retournèrent vivement. Devant eux se dressaient deux filles venus sûrement du même lycée que Mary.

 

« Craig, non ! Ce sont des gamines prétentieuses et jalouses ! Ne leur accorde pas plus d'attention ! » Souffla t'elle.

 

« Hey ! Cria la plus jeune des deux, une petite brune aux yeux bleus, Qui traites-tu de prétentieuses ? »

 

« Ouais ! Ce n'est pas parce que tu es accompagné par ton frère qu'il faut jouer les terreurs avec nous ! Compris ? » Renchérit l'autre en brandissant son poing. Ses cheveux blond vénitien volaient en tout sens lorsqu'elle bougeait la tête.

 

« Nous sommes en train de déjeuner tranquillement, allez vous en, s'il vous plaît ! » Dit calmement la jeune fille aux cheveux bleus, sachant pertinemment qu'elles n'obéiront pas. Mais dans certains cas mieux vaut être polie et ne pas chercher la bagarre. C'est ce que sa mère lui a toujours dit.

 

Les deux filles un instant interloquées se regardent sans rien dire puis éclatent de rire.

 

« S'il vous plaît ? Oh !!!! Mais on dirait que la petite Mary a été bien élevée !! C'est ta maman qui t'a appris ça ? » Railla la petite brune aux yeux bleus.

 

Mary, piquée au vif, se leva et répondit d'une voix basse :

 

« Je vous interdit de parler de ma mère, vous m'entendez ? Jamais plus ! Et maintenant allez au diable, toutes les deux ! »

 

Craig était choqué d'entendre sa sœur parler ainsi mais il ne pouvait lui donner tort : La famille est un sujet douloureux pour sa soeur Perdre ses parents très jeunes laisse inévitablement des traces ! Il en savait quelque chose…

 

« Vous avez entendu ce qu'a dit ma sœur ? Allez-vous en ! » Le jeune homme s'était levé et fit mine d'avancer vers les deux fauteuses de troubles.

 

Les gens du restaurant s'étaient tous retournés pour assister à cet étrange spectacle et Mary se sentit rougir. Elle n'aimait pas beaucoup ce genre de tapage aussi afficha t-elle un profil bas.

 

« Okay, Okay ! On s'en va… Mais ne te crois pas tirer d'affaire pour autant, Philips ! On se reverra… Et plus vite que tu ne le crois !!! Rappelle toi d'Arcane et Syria… »

 

Les deux filles s'enfuirent sans demander leurs restes laissant Mary perplexe et Craig furieux.

 

« Je comprends pourquoi tu as voulu quitter ce lycée, Mary. Il est vraiment trop mal fréquenté ! On trouve de tout ici… Même des voyous ! » Grogna Craig en se rasseyant.

 

Mary n'écoutait plus et suivit des yeux les deux filles. Arcane et Syria ? Qui sont-elles et pourquoi m'en veulent-elles ? Encore des questions sans réponses. J'ai l'impression que je suis douée pour m'attirer des problèmes !

 

Arcane et Syria seront, dans quelques mois, les pires ennemies des Misfits, bien avant jem et les hologrammes ! Les événements s'enchaînent dans la vie de Stormer jusqu'à l'apothéose finale ! Courage Mary !



06/03/2008

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres