WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

25 RETOUR A LA CASE DEPART !

RETOUR A LA CASE

DEPART 

 

Note de l'auteur :

 

Mary Philips vit un moment important dans sa vie : La tête pleine de rêve en arrivant sur le territoire américain, elle s'aperçoit peu à peu que la vie n'est pas si facile ! J'ai voulu montrer cet aspect, là, du métier et prouver que Stormer a du batailler ferme pour devenir une Misfits !

 

Jem and the Holograms, Kimber Benton, Mary Philips, Craig Philips and all characters are a trademark of Hasbro, Inc. All rights reserved.

Copyright 2007 Hasbro, Inc

Copyright 1985-2007 Sunbow Productions, Inc

 

CHAPITRE 25

 

Je m'appelle Mary Philips… Mais vous me connaissez mieux sous le nom de Stormer, membre du plus célèbre groupe de Rock des Etats-Unis : LES MISFITS ! Ceci est mon histoire… En écrivant ce chapitre j'ai eu honte de mon comportement. Pour ma défense il faut dire que j'étais complètement anéanti par le refus de Pizzazz et que toute la tension accumulée depuis des semaines a finit par retomber d'un seul coup, provoquant une véritable crise de nerfs. Avec le temps je me dis que ce séjour en Angleterre m'a fait un bien fou… La trajectoire d'une chanteuse n'est pas forcement en ligne droite ! Il faut parfois revenir en arrière pour son propre bien !

 

-------------------------------------

 

Les Philips étaient rentrés depuis une bonne heure. Mary s'est enfermée dans sa chambre pour ruminer et Craig avait préféré la laisser tranquille. Du moins pour un moment. Tout allait de travers depuis ce matin et Pizzazz n'était pas étrangère à cet état de fait. Allongée sur son lit la jeune fille essayait de trouver une solution plausible mais elle avait beau retourner le problème dans tous les sens rien n'y fait : Elle s'était mise dans de beaux draps :

 

1)      Elle s'était fâchée avec sa meilleure amie Kimber et sa mère Jacqui Benton !

 

2)      Elle avait au moins espéré devenir une Misfits mais tout est tombé à l'eau ! 

 

Les Misfits ! C'est moi qui ai inventé ce nom !! Grogna –t-elle. Plus rien n'a d'importance maintenant. Venir aux Etats-Unis était une grave erreur et la jeune fille n'en avait jamais douté… Une terrible envie lui prenait de revenir dans son pays d'adoption ! Revoir ses amies ! Rendre hommage à ses parents et surtout… Se ressourcer ! Se vider la tête et reprendre les choses à zéro.

 

« J'en ai vraiment assez de ce pays ! Je veux rentrer en Angleterre !! »

 

-------------------------------------

 

Craig avait lui aussi passé du temps à examiner la situation : elle n'était guère brillante. Comment faire pour guérir sa petite sœur ? L'air de Los Angeles ne lui convient pas.

Il est impossible de laisser Mary ici et dans cet état ! Je ne peux pas la confier aux Benton ni à qui que ce soit d'autres ! Alors que me reste-il ? Ah ! J'ai peut être une idée…

 

Il allongea le bras et s'empara du combiné. Une seule personne pouvait rendre sa joie de vie à Mary et cela ferait d'une pierre deux coups !

 

Il doit être 9 heures là bas. Avec un peu de chance elle doit encore être à la maison… J'espère qu'elle n'a pas changé ses habitudes.

 

Une sonnerie.

 

Deux sonneries puis quelqu'un décroche.

 

« Hello ? » Répondit une voix nasillarde mais suffisamment claire pour que le jeune homme la reconnaisse sur le champ.

 

« Elaine ? Ici Craig … Oui, ton neveu ! Ecoute, je suis désolé de te déranger à une heure pareille mais j'aurais un service à te demander. Quelque chose de très grave est arrivée à Mary et… Non ! Elle n'est pas blessée mais c'est grave quand même ! Ecoute moi… » 

 

-------------------------------------

 

« Mary ! Peux tu venir un instant, s'il te plaît ? J'ai quelque chose d'important à te dire ! »

 

Un instant après la jeune fille aux cheveux bleus entra dans le salon, les yeux rouges et le visage très pâle. Après une seconde d'hésitation elle s'installa sur le canapé et fit face à son frère.

 

« Ecoute Mary…  J'ai beaucoup réfléchis à la situation et je pense avoir trouvé une solution qui satisfasse tout le monde : Ton mal du pays et mon voyage à New York la semaine prochaine. Je viens d'appeler tante Elaine et lui ai expliqué le problème. Elle est d'accord pour t'accueillir le temps qu'il te faudra pour recouvrer la santé. Mais je lui ai promis que tu reviendras sitôt que tu iras mieux ! J'espère que cela te fait plaisir ! »

 

« Tu as appelé tante Elaine ? Et elle est d'accord pour m'accueillir ? C'est vrai ? Tu veux dire que je vais retourner en Angleterre ? » Murmura Mary. Ses gestes étaient très lents.

 

« Tout a fait, petite sœur. Cela règle ton problème et le mien en même temps ! Je préfère te savoir là bas en sécurité plutôt qu'ici toute seule. Conclu Craig. Surtout avec cette folle de Pizzazz dans les environs. »

 

Cette fois Mary ne prit pas la défense de la fille aux cheveux verts. Elle avait terriblement souffert à cause d'elle et partageait l'opinion de son frère. Tout ce qui l'importait à présent c'était son retour en Angleterre ! Même si elle devait quitter les Benton…

 

« Craig. Je vais faire mes valises à présent… Elle fit une pause. Mais je te remercie vraiment pour tout ce que tu as fait. » Mary était proche des larmes à présent.

 

« Tu n'as pas besoin de me remercier : Tu es ma petite sœur, non ? C'est normal que je m'inquiète pour toi. Allons, va faire tes valises et ne t'inquiète pas du reste ! »

 

« Tu n'as pas besoin de me le dire deux fois ! » S'exclama la jeune fille aux cheveux bleus et d'un coup de vent  s'engouffra dans sa chambre.

 

-------------------------------------

 

Craig rangeait ses affaires lorsque le téléphone sonna. Il décrocha vivement, s'attendant à quelques mauvaises nouvelles mais ce fut la voix chaleureuse de Jacqui Benton qui lui répondit.

 

« Craig ? Jacqui Benton, ici ! J'espère que je ne te dérange pas… Voila ! Je viens de recevoir le fax et c'est confirmé pour votre voyage à New York, lundi prochain. Je tenais à te le dire. Vous allez enregistrer votre disque tranquillement sans aucunes contraintes. Tu peux avoir confiance en l'ingénieur du son : C'est un ami ! Tu voulais me demander autre chose ? Non ? Très bien alors je te souhaite un bon voyage et… Comment ? Ah Kimber… Oui oui je vais lui demander ! Hum Craig… Kimber aimerait parler à Mary. Est-ce possible ? »

 

 

Le jeune réfléchit quelques secondes. Est-ce une bonne chose qu'elle parle à Kimber ? Mary est de bonne humeur en ce moment et il ne faut pas la fatiguer. Surtout maintenant !

 

« Je suis désolé Madame Benton mais Mary n'est pas disponible pour le moment. Elle… fait ses valises en vue de son retour en Angleterre ! Oui, elle a vécu de mauvais moments ici et je pense qu'un petit voyage à Londres lui fera du bien ! Son audition ne s'est pas très bien passée … Vous comprenez ? »

 

« Très bien. Je suis désolé pour son audition mais pour être honnête je ne la sentais pas trop non plus… Surtout lorsqu'elle m'a dit que c'était avec cette fille du restaurant. Je me souviens parfaitement de cette peste et si cela n'avait tenu qu'à moi j'aurais empêché cette audition mais Mary y tenait tellement ! Kimber sera très déçue par son départ mais je vais lui expliquer. Dites lui bonne chance de ma part et qu'elle nous revienne en pleine forme. »

 

« Je le lui dirais madame Benton. Je vous appellerais la semaine prochaine pour vous dire comment se passe l'enregistrement. A bientôt ! »

 

En raccrochant Craig ne put s'empêcher de soupirer. Une bonne chose de faite et maintenant il faut espérer que tout se passe vraiment bien… Autant pour Mary que pour moi !

 

-------------------------------------

 

Mary avait trié toutes ses affaires ne prenant que celles qui lui plaisaient le plus mais surtout les plus chauds car contrairement à Los Angeles il fait vraiment froid en Angleterre !

 

Mary sourit.

 

Il y a longtemps que cela ne lui était plus arrivé.

 

L'idée de revoir sa maison, sa tante Elaine et ses amies lui rendait le sourire. Dieu sait à quel point elle en a besoin et préparer ses affaires l'empêche de penser à autre chose… L'attitude étrange de Pizzazz et Roxy, d'abord, la tristesse de Kimber et Jacqui ensuite et enfin… Y a-t-il autre chose ? Oui ! Quelque chose qu'elle garde secret au plus profond d'elle-même ! Qu'elle ne peut s'avouer … En tout cas pas pour l'instant !

 

Inspectant sa chambre elle tomba en arrêt sur le petit coffret posé sur sa commode. Oh, un simple coffret mais qui contient quelque chose de très important. Mary le prit dans ses mains et, avec douceur, l'ouvrit grâce à la petite clef qu'elle portait autour du cou suspendue à une chaînette en argent, cadeau de son père pour ses 8 ans. 

 

Le coffret contient beaucoup de petits carnets et agendas que Mary a rempli au fil des ans. Sa mère lui a dit que ce serait bien d'y écrire tous ce qu'elle ressentait et la petite fille lui avait obéi ! Ces carnets ont permis, bien des années plus tard, d'écrire cette histoire ! Toute la vie de Mary est consignée dans ces agendas.

 

Maman ne les lisait jamais. Se dit-elle en fouillant dans le fond du coffret à la recherche de son premier agenda. Elle disait que les petites filles doivent avoir leur « jardin secret » et personne, pas même leurs mères, ne pouvaient y pénétrer !

 

Elle trouva ce qu'elle cherchait et fébrilement l'ouvrit à la page de garde.

 

« Journal intime de Mary Philips. Le 01 Janvier 19xx. Aujourd'hui maman m'a demandé d'écrire mon journal et je me demande bien pourquoi. Peut être pour me perfectionner en orthographe ? »

 

Oh mon dieu ! Quelle écriture déplorable ! Elle pouffa de rire. Si maman avait vu ça, elle en aurait eu honte ! Pourquoi maman a-t-elle insisté pour que je tienne un journal intime ? Peut être savait elle que je raconterais ma vie un jour ?

 

« Aujourd'hui j'ai pris une décision importante : Je veux devenir chanteuse pour faire plaisir à maman ! »

 

Je savais déjà que je voulais devenir chanteuse à 8 ans ? Pourquoi ? Se demanda la jeune fille en poursuivant sa lecture.

 

« J'aime entendre maman chanter et j'adorerais chanter avec elle et l'accompagner à la guitare comme le fait Craig. Nous sommes une famille de musicien et je veux perpétuer la tradition moi aussi ! »

 

Assise en tailleur à même le sol, Mary sentit les larmes couler sur ses joues. Elle ne chercha même pas à les essuyer. Elle venait de comprendre pourquoi elle avait toujours souhaiter devenir chanteuse même si cette raison s'était un peu estompé ces derniers temps.

 

Et elle voulait abandonner son reve ? Trahir sa promesse faite à sa mere ? Il n'en etait plus question : Je deviendrais une grande chanteuse maman ! je te le promets !


31/05/2008

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres