WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

17 RETOUR A STARLIGHT MUSIC

RETOUR A STARLIGHT MUSIC (3)

 

 

Jem and the Holograms, Kimber Benton, Mary Philips, Craig Philips and all characters are a trademark of Hasbro, Inc. All rights reserved.

Copyright 2007 Hasbro, Inc

Copyright 1985-2007 Sunbow Productions, Inc

 

CHAPITRE 17

 

Je m'appelle Mary Philips… Mais vous me connaissez mieux sous le nom de Stormer, membre du plus célèbre groupe de Rock des Etats-Unis : LES MISFITS ! Ceci est mon histoire.

 

-------------------------------------

 

Laissant à Craig le soin d'acheter la voiture, Mary Philips remonte la grande avenue sous les regards curieux des passants. Plus encore qu'au lycée, ses longs cheveux bleus attiraient l'attention. Mais elle n'en avait cure et poursuivit son chemin vers une destination bien précise en tête : STARLIGHT MUSIC !

 

Jamais elle ne s'était sentie aussi peu sûre d'elle. Jusqu'à présent devenir une chanteuse était plus qu'un rêve… C'était son but ! Mais aujourd'hui certains événements l'ont poussés à revenir sur terre. Mary n'aurait sans doute pas le courage de parler à Jaqui et Emmet Benton mais revoir ce grand bâtiment de verre lui redonnera courage.

 

Une chance que Craig ait choisi un concessionnaire pas trop loin de Starlight. Songea la jeune fille en traversant la rue. Sinon je n'aurais pas pu aller les voir. Mais peut être a-t-il fait exprès ?

 

Mary déboucha enfin sur un grand bâtiment de verre. Elle connaissait bien cet endroit et son cœur battait un peu trop fort. La jeune fille respira un grand coup et entra dans le hall.

 

Rien n'avait changé ici : Toujours occupé par des hommes d'affaires importants, des gens discutant assis dans un grand canapé et par d'autres parasites qui essayent de se faire une place dans le monde des affaires. Tournant la tête, Mary reconnut la jeune hôtesse toute occupée à renseigner un homme d'affaire sans doute important puisqu'il s'adressait à elle avec un air suffisant et des gestes qui trahissait une confiance absolue en lui. A gauche et à droite du bureau les gens entraient et sortaient des ascenseurs, des dossiers sous le bras. Une vraie ruche !

 

Cet homme me dit quelque chose ! Se dit-elle en fronçant les sourcils.

 

« Je vous assure monsieur Gabor, Monsieur et Madame Benton ne peuvent pas vous recevoir pour l'instant. Ils sont en compagnie de leurs enfants… Non, je ne peux pas les déranger ! »

 

« Monsieur Gabor ? » Mary avait presque hurlé de surprise. Cet homme est le père de Pizzazz ! Je me souviens l'avoir vu au restaurant l'autre jour.

 

« Ils osent m'éconduire, moi, Harvey Gabor ? Le plus grand homme d'affaire de tous les Etats-Unis ? Oh, ils me le paieront ! Oui, ils paieront pour cet outrage ! »

 

Il bouscula Mary sans ménagements. Avec une attitude pareille je me m'étonne plus du caractère de la fille.

 

« Que puis-je faire pour toi, petite sœur ? »

 

Mary sourit. C'était bien la même hôtesse. Elle allait répondre lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et firent place à la famille Benton au grand complet. Il y avait Jacqui et Emmet Benton mais aussi leurs filles Jerrica, Kimber, Aja et Shana.

 

Tournant la tête pour répondre à Jerrica, Jacqui eut un haut le cœur lorsqu'elle aperçut une jeune adolescente aux cheveux bleus qui se tenait timidement près de l'hôtesse.

 

« MARY ! »

 

Toutes les personnes présentent dans le hall tournèrent la tête et Stormer se sentit rougir. Jamais elle n'avait été aussi embarrassée de toute sa vie. Les filles Benton avaient aussi tourné la tête dans sa direction. Aja et Shana n'eurent aucune réaction. Jerrica, qui l'avait reconnue, fronça les sourcils et Kimber arbora une expression de surprise intense lorsqu'elle reconnut son amie.

 

Fendant la foule, Jacqui arriva à sa hauteur et la prit dans ses bras. Toujours aussi gênée, Mary n'esquissa pas un geste.

 

« Mary ! Ca me fait plaisir de te revoir. Lorsque Kimber m'a dit que vous vous étiez disputé j'étais inquiète pour toi. Mais que fais-tu ici ? Tu es venue me voir ? »

 

« Euh… En fait je suis passé voir si tout aller bien pour vous. Je veux dire… Mon frère est parti acheter une voiture et comme j'étais dans le coin et qu'il me restait du temps avant mon audition je me suis dit que… » Bredouilla Mary.

 

« Une audition ? Moi qui croyait que tu étais venue pour me voir ! »

 

Mary sursauta. Dans sa surprise à voir ainsi débarquer Monsieur et Madame Benton, elle avait oublié leurs filles.

 

« Kimber. » Souffla Mary, sentant son cœur se serrer pour la seconde fois. Elle n'avait pas prévu de la revoir si tôt.

 

« Kimber. Je voulais juste parler à tes parents avant mon audition mais je ne pensais pas te voir ici. Je croyais que tu étais au collège aujourd'hui et… »

 

« Et d'abord, comment connais-tu mes parents ? » Riposta Kimber en s'avançant un peu plus vers Mary qui pâlit à vue d'œil en voyant l'œil sombre de son amie.

 

« Il y a quelques jours je suis allé à Starlight Music pour les rencontrer afin de leur demander quelques conseils et… »

 

« Tu as rencontré mes parents ? Kimber avait presque hurlé. Et tu comptais me le dire quand, au juste ? A moins que ça ne fasse partie de tes projets secrets ? »

 

Madame Benton posa la main sur l'épaule de Kimber.

 

« Calme toi, Kimber. Mary nous a demandé de ne rien te dire. Je suppose qu'elle devait avoir ses raisons et nous avons tenu notre promesse. Puis s'adressant à la jeune fille : aurais-tu des ennuis ? »

 

Mary regrettait amèrement d'être venue. Au lieu d'arranger les choses elle les avait compliqué mais le temps pressait et il fallait qu'elle lui parle.

 

« Je suis désolé de vous déranger Jaqui mais j'aimerais vous parler en privé. C'est très important et… urgent. » Implora t-elle.

 

Jacqui sourit : Kimber et Mary se ressemble tellement ! Même passion pour la musique mais de tempéraments différents. Elle espérait secrètement que les filles pourront faire la paix et redevenir amies. A bien y regarder il y avait de la détresse dans les yeux de Mary et un fol espoir que la directrice de Starlight Music pourrait l'aider. En tant que mère et directrice Jacqui ne pouvait refuser cet appel à l'aide.

 

« Bien sûr Mary. Emmet, peux-tu emmener les filles au restaurant ? Je vous rejoins dans une minute ! »

 

-------------------------------------

 

Cependant, un homme avait observé la scène avec un vif intérêt. Depuis longtemps, et à l'insu des Benton, il avait piqué de l'argent dans les caisses sans éveiller le moindre soupçon. Ainsi tout ce qui pourrait lui donner de l'emprise sur Emmet et Jacqui Benton serait le bienvenue.

 

« J'ai déjà vu cette fille là quelque part… Songea-t-il. Mais oui ! C'est la gamine de l'autre jour. Celle qui voulait voir cet imbécile de Benton. Que fait-elle ici ? Elle a l'air bien proche de madame Benton. Il faudra la surveiller. Elle pourra m'être utile plus tard pour mes projets à long terme ! »

 

Et l'homme qui deviendra le manager des Misfits se fondit dans la foule ruminer de sombres machinations. Mais nous aurons l'occasion de le revoir. Faîtes moi confiance.

 

-------------------------------------

 

Confortablement installées dans un bureau annexe, Jacqui et Mary buvaient un chocolat au lait. Mary n'osait pas entamer la discussion. Elle savait que son temps était compté et que dans moins de deux heures maintenant elle devait passer une audition mais… Il y avait une telle atmosphère de douceur et de bien être dans cette pièce que la jeune fille ne voulait pas la troubler.

 

« Alors Mary, qu'est-ce qui ne va pas ? » Demanda doucement Jacqui.

 

Stormer était comme hypnotisé et sursauta lorsqu'elle entendit Jacqui.

 

« Je… Je suis désolé de vous créer autant de problèmes ! Je veux dire au sujet de Kimber… Mais je voulais vous parler avant mon audition. »

 

« Oui, Kimber m'en a parlé. Je suis fière de toi, Mary ! Je savais que tu y arriverais mais pourquoi es-tu ici ? Je ne comprends pas très bien ta démarche. »

 

« Mon audition est dans deux heures maintenant mais je… Alors que ce matin j'étais pleine de confiance maintenant j'ai peur. Je doute de mes capacités. J'ai fait beaucoup de peine à votre fille et je me sens très mal. Ai-je fais le bon choix ? »

 

« Mary. Quelque soit ton choix il ne faut jamais le regretter ni regarder en arrière. Je sais que tu aimes beaucoup Kimber mais tu as fait passer ta carrière avant son amitié et peut être as-tu eu raison… Elle fit une pause. Personnellement je n'approuve pas ta conduite. Une chanteuse ne réussit jamais toute seule ! Tu auras besoin d'amies dans le métier… »

 

La jeune fille se tassa dans le fauteuil. Elle s'attendait à des remontrances mais cette remarque l'a assommé. Il est toujours difficile de recevoir des critiques de personne qu'on aime même de Jacqui Benton !

 

« Madame Benton ! Mary sait bien que la directrice préfére qu'on l'appelle par son prénom mais elle devait défendre son point de vu. Ce n'était plus une relation fraternelle mais de travail. Je comprends que vous soyez déçue mais j'ai été viré de mon lycée et je dois à tout prix trouver un travail pour prouver à mon frère que je peux réussir dans la chanson. Après cette discussion je me rends compte que j'ai eu tort de venir vous voir ! Je vous aie déçu, vous et Kimber et j'en suis désolé mais je dois poursuivre ma route quelque soit les problèmes ! Désolé de vous avoir dérangé, Madame Benton et je suis souhaite bon appétit ! »

 

La future Stormer s'inclina légèrement et sortit du bureau en coup de vent. Jacqui mit quelques secondes à réagir, elle se précipita dans le couloir espérant retrouver Mary mais elle avait disparue.

 

« Mon dieu ! Songea t-elle. J'espère qu'elle ne va pas faire de bêtises !

   

-------------------------------------

 

Jacqui entra dans le restaurant et presque instantanément trouva sa famille. Tandis qu'elle s'asseyait son mari remarqua son air songeur.

 

« Quelque chose ne va pas, ma chérie ? »

 

« L'entretien s'est mal passé. Mary a très mal pris mes remontrances et elle est partie furieuse. J'ai peur qu'elle ne fasse des bétîses. » Expliqua Jacqui en prenant le menu que lui tendait Aja.

 

« Que veux-tu dire par là, maman ? » Demanda Kimber soucieuse.

 

« Ton amie est très sensible et influençable. En venant me voir elle espérait sans doute des conseils et je ne l'ai pas compris. J'ai peur qu'elle n'ait mal interprété mes propos. J'aurais du mieux lui expliquer les choses pour qu'elle comprenne ce que je voulais lui dire mais elle est partie furieuse et j'ai vraiment peur pour elle ! Je crains que son rêve de devenir chanteuse ne lui tourne la tête et l'oblige à faire des choix désastreux pour sa vie. Je prie pour que Mary fasse les bons choix !

 

DANS QUELQUES MOIS MARY VA INTEGRER LES MISFITS ET METTRE PLUS D'UNE FOIS SA VIE EN DANGER… MAIS Y AVAIT IL REELLEMENT QUELQUE CHOSE A FAIRE ? CHACUN DOIT SUIVRE SON DESTIN ET MARY A CHOISIT LE SIEN… ENVERS ET CONTRE TOUT



04/04/2008

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres