WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

WE'RE THE MISFITS OUR SONGS ARE BETTER

14 UN SIMPLE COUP DE FIL

 UN SIMPLE COUP DE FIL

 

Note de l'auteur :

 

Mary a rencontré celle qui deviendra dans peu de temps la seconde Misfits : Roxanne Pelligrini ! Revenue de sa surprise elle décide de rentrer chez elle pour affronter Craig. Malheureusement, si son frère est là en compagnie de la directrice de son lycée : Madame Johnston ! Une longue et difficile épreuve commence alors pour Stormer.

 

Jem and the Holograms, Kimber Benton, Mary Philips, Craig Philips and all caracters are a trademark of Hasbro, Inc. All rights reserved.

Copyright 2007 Hasbro, Inc

Copyright 1985-2007 Sunbow Productions, Inc

 

CHAPITRE 14

 

Je m'appelle Mary Philips… Mais vous me connaissez mieux sous le nom de Stormer, membre du plus célèbre groupe de Rock des Etats-Unis : LES MISFITS ! C'est sur les conseils avisés de mon amie Kimber Benton que je prends la plume pour raconter mon histoire. Ceci est mon histoire…

 

-------------------------------------

 

Craig était furieux. Il ne disait rien mais Mary sentit la colère monter en lui. Il fallait qu'elle trouve quelque chose de convainquant si elle voulait éviter les ennuis.

 

« Ecoute Craig, Je sais que je suis encore mineure et qu'il serait bon pour moi de continuer le lycée et d'avoir mon bac mais… Elle marqua une petite pause. J'aime trop la musique ! Je veux vraiment jouer sur scène … Je pensais que toi, tu me comprendrais ! Après tout tu fais aussi ce métier ! »

 

« Justement ! L'interrompit Craig. Je connais tous les dangers du métier et ce n'est pas bon pour une fille de 15 ans. Tu ne sais pas ce que tu risques ! Tu es encore jeune, naïve et de nombreux producteurs pourraient profiter de toi ! Le Showbiz est peuplé de requins ! Non, non et non : Je refuse de tu ailles t'exhiber dans je ne sais quel tripot ! En plus tu es mineure et c'est moi qui décide pour toi ! Dès demain tu retournes au lycée, compris jeune fille ? »

 

Le ton est menaçant mais Mary ne comptait pas en rester là. Elle pouvait aussi se montrer méchante si elle voulait.

 

« Ecoute moi bien, Craig : Je refuses de retourner dans ce lycée pourri qui juge les gens sur leurs apparences ! C'est un lycée d'aristo et je n'en suis pas une ! Si je dois continuer mes études alors je le ferais par correspondance mais tu ne peux pas me forcer à y retourner ! De plus je veux chanter et tu ne pourras rien faire pour m'en empêcher ! » Hurla Mary.

 

La jeune fille aux cheveux bleus a débité son texte d'une traite. Sans doute pour empêcher son frère de la contredire. Mais le résultat est là : Ni Craig, ni la directrice ne dirent mot. Au contraire : Madame Johnston avait le rouge aux joues et luttait pour se retenir. Son lycée, un lycée d'aristo ? Une école si bien tenue ! Quelle honte ! Quel scandale ! Cette petite est décidément mal élevée !

 

« De toutes façon la question ne se pose même pas puisque je refuse que vous retourniez dans mon établissement, mademoiselle ! Il est hors de question de laisser une fille si vulgaire et dépravée ternir sa réputation ! » Répliqua froidement la directrice. C'en était trop pour elle. L'entendre insulter son école !

 

« Madame Johnston, je vous en prie… Revenez sur votre décision ! Mary n'est pas une méchante fille mais elle a son… euh… caractère ! » Expliqua Craig pour calmer la vieille dame.

 

« Du caractère ? Hurla-elle. Sa place est dans un zoo, oui ! Elle n'apportera que la désolation et le trouble dans les esprits de mes chers élèves ! Je refuse qu'elle entre même dans le lycée ! Vous m'entendez, monsieur Philips ? »

 

« Je vous interdit de parler de ma s?ur comme ça, Madame Johnston. Vous n'arrêtez pas de l'insulter ! Je commence à comprendre pourquoi elle ne se plaît pas chez vous ! » Répliqua Craig.

 

La directrice se tut. Elle écumait de rage. Humiliée ainsi par un musicien raté et une petite peste décolorée ! Où va le monde, mon dieu !

 

Mary souriait. C'est exactement la réaction qu'elle attendait. Parfait ! Terminé le lycée ! Je pourrais me consacrer à la musique !

 

Craig était partagé entre son devoir de grand frère qui le forçait à être sévère et sa compréhension. Partageant la même passion que sa sœur il comprenait parfaitement ce qu'elle ressentait. Toutefois il ne pouvait s'empêcher de trembler à l'idée de voir sa sœur entrer dans le monde sans pitié du showbiz. Il y a tellement de danger, tellement de requins, tellement de gens qui sont prêt à tout pour gagner de l'argent… Quitte à écraser les plus petits !

 

« Mary, écoute moi : J'ai bien compris que tu voulais chanter à tout prix mais tu es encore ma petite s?ur et tu es mineure ! Tu ne veux plus retourner dans ce lycée ? Très bien. Tu veux suivre des cours par correspondance ? Très bien. Mais je te préviens : Si je remarque le moindre problème, tu retournes illico dans un lycée suivre une scolarité normale ! Est-ce bien clair ? Moi aussi je suis musicien ! Cela ne m'a pas empêché de poursuivre mes études jusqu'à l'université ! C'est très important pour toi, Mary ! Je sais que papa et maman seraient du même avis que moi ! »

 

Mary Philips sourit. Elle avait gagné une manche. Au moins elle ne retournerait pas dans ce lycée et pourra passer l'audition chez Pizzazz mercredi.

 

« Maintenant, Poursuivit Craig en fixant sa petite sœur dans les yeux, j'aimerais que tu me dises exactement où tu as passé la matinée. J'espère que tu n'as pas fait de bêtises ! Je t'en prie : Soit honnête avec moi ! »

 

La jeune fille jeta un coup d'œil à la directrice.

 

« Je te répondrais lorsque Madame Johnston sera partie. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire qu'elle écoute davantage notre conversation. Tu ne crois pas, Craig ? »

 

Madame Johnston était outré. Elle aussi avait envie de savoir où est allée cette petite peste.

 

Le jeune homme se tourna vers la directrice. Il avait vraiment l'air gêné et bredouilla quelques paroles d'excuses mais la vieille femme l'interrompit sèchement.

 

« N'en parlons plus, Monsieur Philips. Je crois que tout a été dit et bien dit : Votre sœur ne fait plus partie des élèves de mon établissement. Je ne veux plus la revoir ! Est-ce bien clair ? Vous passerez demain pour nous rendre vos livres mademoiselle ! En bon état, s'il vous plait ! »

 

Sans laisser à Craig le temps de répondre, la vieille dame tourna les talons et s'éloigna d'un pas rapide. Mary se doutait bien que derrière cette fausse colère elle devait être bien heureuse d'être enfin débarrassée de cette sale petite punk.

    

-------------------------------------

 

Trente minutes plus tard, Mary terminait le récit de son aventure commencée quelques heures plus tôt. La jeune fille avait tout raconté jusqu'à sa rencontre avec Pizzazz et Roxy. Bien entendu elle avait omis le passage de sa dispute avec la jeune femme. Déjà que son frère n'aimait pas trop Pizzazz… Il est inutile de mettre de l'huile sur le feu. Le jeune homme avait écouté attentivement son récit, hochant la tête de temps en temps. Mary crut même apercevoir un léger sourire sur son visage. Les choses se passent mieux que prévu, Se dit-elle.

 

Il y eut un court silence. Personne ne le brisa car il parut nécessaire. Craig essayait de digérer toutes les informations qu'il avait reçu. C'est assez difficile d'entendre sa sœur vouloir quitter le lycée et devenir chanteuse ! Mais en plus la directrice est venue en personne enfoncer le clou. Quelle journée !

 

Mary guettait la moindre réaction de son frère. Elle le connaissait bien et savait qu'il avait besoin d'un temps d'adaptation avant de prendre sa décision. La future Stormer le laissait donc mariner un peu dans son jus. Elle-même se sentait très fatiguée et surtout affamée ! L'audition l'avait mise sur les rotules et ne voulait qu'une chose : Manger un morceau et aller dormir !

 

« Mary… » Commença Craig.

 

La jeune femme tourna la tête vers son frère.

 

« Je suis partagé entre la colère et la fierté. La colère parce que tu es renvoyée du lycée sans aucun espoir d'y retourner… Et la fierté parce que tu as passé haut la main ton audition chez les Benton. Tu savais que c'était mes patrons, n'est-ce pas ? C'est pour cela que tu n'as pas donné ton nom de famille. C'est pour me protéger dans le cas ou ça se serait mal passé ? »

 

« Oui. » Répondit-elle simplement.

 

Le jeune homme se leva et arpenta la maison. Mary le suivit des yeux sans toutefois quitter son fauteuil.

 

« Mary, Mary, Mary… Que vais-je faire de toi ? Tu n'as plus de lycée ! Tu veux suivre des cours par correspondance ? Tu sais combien ça coûte ? Et en plus tu veux devenir chanteuse ! Je suis furieux que tu m'aies menti comme ça. Et s'il t'était arrivé quelque chose pendant ton escapade, hein ? Tu as pensé à ça ? Non, bien sûr. Tu as quinze ans, Mary ! Tu dois être plus responsable. »

 

« Craig. Je suis désolé de t'avoir menti mais il le fallait. Je voulais à tout prix passer cette entrevue avec tes patrons… De plus, j'ai été très prudente puisque je suis revenue en un seul morceau. Pour le lycée, Il en existe de très nombreux dans cette ville ! Tiens, juste en face de mon ancien lycée il y en un autre ! Celui de Kimber Benton, la fille de Jaqui et Emmett. Ca me ferait plaisir d'y aller ! Sinon je me débrouillerais ! Je prendrais des cours particuliers tout en m'occupant de ma carrière de chanteuse ! Craig, il faut que tu comprennes que nous sommes musiciens de père en fils dans la famille ! Je veux devenir chanteuse moi aussi comme l'est Jacqui Benton et comme maman aurait voulue l'être ! Rien ne me fera changer d'avis !

 

« Bon… Très bien ! Mais ne t'attend à aucune concession de ma part. Je ne te ferais aucun cadeau ! Tu veux devenir chanteuse ? Attends toi à subir les pires humiliations ! Moi-même j'ai du subir pas mal d'épreuves avant de pouvoir intégrer un groupe ! Maintenant réponds moi : Quels sont tes projets ? »

 

Mary hésita avant de répondre. Elle savait que son frère n'aimait pas beaucoup Pizzazz mais elle ne pouvait plus lui cacher la vérité maintenant.

 

« Je dois passer une autre audition mercredi chez Pizzazz… »

 

« Pizzazz ? Ne serait-ce pas la folle furieuse que nous avons rencontrée l'autre jour au restaurant ? » S'étrangla Craig.

 

« Oui. Répondit doucement Mary. Mais tu sais elle veut vraiment monter un groupe et j'ai envie de voir de quoi elle est capable. Son groupe avance bien : Elle a déjà recruté une autre fille et on… Enfin je veux dire que je… Je veux y participer ! »

 

Il fixa Mary. Il arborait un visage impassible mais ses yeux exprimaient tellement de choses : De l'incompréhension, de la colère et de la peur pour sa petite s?ur. Puis au bout d'une minute il soupira !

 

« Enfin. Cela n'engage à rien, je suppose. De toutes façons tu ne peux rien signer tant que tu es mineure, Mary. C'est moi qui m'occupe de tout ça ! On est bien d'accord ? »

 

Mary sourit. Son frère est intraitable sur tout ce qui touche les contrats. Avec lui elle se sent en sécurité et peut, sans aucun problème, se concentrer sur sa musique et ses chansons.

 

« Pourtant… Je persiste à penser que tu commets une grosse erreur en arrêtant le lycée, Mary. Ne veux tu pas suivre des cours par correspondance ? Tu as 15 ans et si tu t'aperçois que tu n'es pas fait pour la musique ! Que feras-tu ? Tu seras en retard par rapport à tes camarades ! Je t'en pris, repenses-y ! »

 

La jeune fille quitta son fauteuil et alla prendre son sac resté sur la table. Elle en retira les 33 tours offerts par la mère de Kimber.

 

« Regarde ! C'est un cadeau de Jacqui Benton. Lis la dédicace. » Répondit Mary.

 

« Pour Mary Philips, en remerciement de ta visite qui nous a fait très plaisir ! Amitiés, Jacqui Benton ! Oui, c'est très gentil mais je ne vois pas le rapport avec notre discussion ! » S'exclama Craig en lui rendant le disque.

 

« C'est pourtant simple : Jacqui Benton, Pizzazz et Kimber croient en moi ! Elles me font confiance et c'est une des raisons pour laquelle je continue la musique ! Mais j'ai besoin que toi aussi tu me fasses confiance, Craig ! Tu es la personne en qui je tiens le plus ! J'ai besoin que tu me soutiennes et que tu me donnes la force de continuer dans la voie que j'ai choisi ! »

 

Craig resta songeur. Il ne pouvait nier qu'elle avait raison. On ne réussit pas ce métier si on n'a pas d'amis qui croient en nous. Mais tout ce qu'il veut c'est la protéger. Quitte à l'empêcher de suivre son chemin ? Après tout l'école n'est peut être pas faite pour une fille comme elle !

« Très bien. Tu as gagné ! Je te donne la permission de continuer ! Mais n'oublie pas que je serais derrière toi et au moindre gros problème on arrête tout ! Est-ce bien clair ? » 

Mary se réfugia dans les bras de son frère. Il avait enfin compris.

 

« Mary, tu as l'air complètement épuisé et affamé. Je vais te préparer quelque chose à manger. En attendant va te reposer un peu. »

 

« Merci Craig. Je crois que j'ai bien mérité un peu de repos et… »

 

Mary fut interrompu par la sonnerie du téléphone. C'est la première fois qu'il sonnait depuis leur arrivée Légèrement intriguée, elle décrocha le combiné.

 

« Hello ? Famille Philips, ici ! »

 

« Mary ? »

 

« Oui ? Qui est à l'appareil ? » Demanda Mary qui connaissait cette voix mais était incapable de mettre un nom dessus.

 

« C'est Kimber Benton. Je t'appelle pour avoir de tes nouvelles. Je ne t'ai pas vue à l'heure du déjeuner aujourd'hui alors j'étais inquiète ! »

 

« Kimber ? Répéta Mary doucement. Du coin de l'œil elle vit son frère tourner la tête comme s'il avait senti un problème.

 

« Oui. Alors, tu vas bien ? » Continua la petite rouquine.

 

« Oui, oui, je vais bien mais il s'est passé tant de choses depuis hier et… Par téléphone c'est assez difficile d'en parler ! » Bredouilla Mary.

 

« Oh. Ce n'est pas un problème : Tu n'as qu'à venir chez moi demain ! Qu'en penses-tu ? C'est mercredi ! Tu n'as pas cours ! Oh, s'il te plaît viens !! Attends, je vais te donner mon adresse ! Tu as de quoi écrire ? »

 

Mary sentit son c?ur se serrer. La conversation prenait un tour dramatique. Elle n'arrivait pas à placer un mot.

 

« Kimber. Attends une seconde, veux-tu ? Demain ça ne sera pas possible ! J'ai déjà quelque chose de prévu ! Comment ? Non, je ne peux pas le reporter… C'est assez important et… Quoi ? Non, je vais bien mais … Je passe une audition, tu comprends ? »

 

« Une audition ? » La voix de Kimber avait soudainement changé de ton. Mary ne put dire si c'était de la surprise ou de la déception.

 

« Oui. Une fille m'a demandé de passer chez elle pour passer une audition et j'ai accepté. » Répondit Mary d'une voix incertaine. Elle craignait d'avoir blessé sa meilleure amie.

 

« Je comprends. Répondit Kimber.

 

La fille de Jacqui et Emmett Benton avait perdu son enthousiasme et Mary su qu'elle lui en voulait. Mary se sentait prise de remords d'abandonner ainsi son amie. D'autant plus qu'elle lui avait promis de faire parti du groupe qu'elle allait créer avec sa s?ur et ses amies. Mais le mal était fait et Mary ne pouvait revenir en arrière.

 


 

Note de l'auteur :

 

Ainsi s'achève d'une façon dramatique ce chapitre. Je sais que beaucoup de gens aiment Stormer mais je ne pouvais plus tricher avec le personnage tel que nous le connaissons dans le cartoon. Mary Philips est sans doute une fille gentille et très douée pour la musique mais il est indéniable qu'elle possède aussi un mauvais fond. Elle adore faire des mauvaises blagues. Même si elle éprouve des remords par la suite. Stormer est partagée entre le bien et le mal ! Elle n'est ni une Hologramme ni une Misfit ! C'est sans doute cela qui la rend si humaine et aussi aimée des fans.

 

 



30/12/2007

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres